vendredi 28 juillet 2017

Vers un durcissement des contrôles techniques dès 2018



La guerre contre les pauvres se poursuit sur tous les terrains, y compris celui de l'automobile avec des contrôles techniques qui deviendront beaucoup plus durs en 2018.
Des contrôles plus stricts et plus chers, une chasse ouverte aux véhicules de plus de quatre ans, pour tout cela, on remercie l'Union Européenne et les lobbys des constructeurs auto qui y sont à l'oeuvre :


Les départs en vacances, c'est l'occasion de vérifier son véhicule. Dès l'an prochain, les contrôles techniques seront plus corsés, révèle Europe 1 vendredi. Si aujourd'hui on compte 124 points de contrôle, il y en aura plus de 400 en mai 2018. Des appuie-têtes aux accoudoirs, en passant par les rétroviseurs intérieurs, tout sera soigneusement inspecté.

126 défauts critiques. Les sanctions seront beaucoup plus dures avec l'apparition de 126 défauts critiques, qui entraîneront l'interdiction immédiate de circuler avec votre véhicule. Une mesure qui risque de faire des dégâts, selon certains contrôleurs. "Un plastique en-dessous d'un moteur qui serait prêt à tomber et c'est une interdiction de circuler. Tout comme une grosse fuite de moteur. C'est une directive européenne. Ils ne veulent plus d'épaves roulantes", indique un professionnel du secteur.

135 euros pour les conducteurs qui n'auraient pas réparé dans les temps. Concrètement, si le véhicule présente un gros défaut, le conducteur recevra une vignette valable une journée, accolée sur le pare-brise, le temps de se rendre au garage. Passé ce délai, s'il se sert encore de sa voiture, l'automobiliste encourra une amende de 135 euros, ce qui choque certains conducteurs. "C'est juste pour nous faire acheter des voitures neuves. Une personne qui gagne le smic, je ne sais pas comment elle va faire, comment elle va aller travailler…", peste un automobiliste au micro d'Europe 1.

De leur côté, les contrôleurs techniques préviennent : avec beaucoup plus de points à vérifier, les contrôles vont durer plus longtemps. Et par la force des choses, ils vont devoir augmenter les tarifs.



Aucun commentaire:

Il y a 100 ans, le miracle de la "danse du soleil" à Fatima

Le temps est pluvieux et les assistants sont trempés. A midi, la pluie cesse, les enfants entrent en extase, et la foule n’entend pas la ...