dimanche 19 août 2018

Chroniques du "vivre-ensemble"

Du Paris des années 60...

...au Paris du XXIe siècle.
Ah, comme il est bon et agréable d'habiter dans un pays apaisé dans lequel les étrangers viennent apporter leurs richesses et leur savoir-vivre.
Petit inventaire des faits s'étant produits ces derniers jours :

A Périgueux, un jeune afghan, enivré par le whisky et les valeurs républicaines poignarde 4 personnes. 
A Rennes, une autre histoire d'Afghans et de coups de couteau.
Toujours dans la cité bretonne, un jeune marocain cherche sa voie entre vols et agressions.
En Bretagne encore, un jeune algérien accusé de vol par une méchante vieille dame (raciste ?).
Un migrant clandestin interpellé au Cap d'Agde après deux viols en région parisienne et des violences commises en Allemagne.
A Poitiers, une femme et son conjoint se font agressés après avoir crié "Vive la France" en réponse à un "Vive l'Algérie", ces deux personnes n'ont pas intégré que la République n'était pas la France. Les horribles bougres !
A Sallaumines dans le Pas-de-Calais, un Soudanais condamné pour agressions sexuelles sur quatre mineurs alors qu'il "voulait les soigner selon une coutume soudanaise".
Encore un incompris...
A Reims, Tchétchènes et Guyanais jouent à se faire la guerre en pleine rue, dans le même quartier un adolescent est tué par balle quelques jours plus tard.
A Grenoble, des Albanais s’entraînent au tir sportif, en pleine rue toujours.
Notons que la République française sait exporter ses "chances" à l'extérieur du territoire, en Suisse par exemple.

J'arrête là.
Il serait possible de continuer cette liste ad nauseam.
En cherchant un peu on croule sous les informations de ce type qui ne sont bien sûr jamais ébruitées par les "grands medias" trop occupés à servir la soupe aigre du merveilleux multiculturalisme à une population amorphe, matérialiste et acculturée.
Quoiqu'il en soit on retrouvera toujours les mêmes énergumènes pousse-au-crime qui réclameront continuellement plus d'immigration et de chaos... :  

- Spécimen numéro 1.
- Spécimen numéro 2.
- Spécimen numéro 3.

... Parce que c'est bon pour... 
... Mais... pour qui au fait ?







Chroniques du "vivre-ensemble"

Du Paris des années 60... ...au Paris du XXIe siècle. Ah, comme il est bon et agréable d'habiter dans un pays apaisé dans leque...