lundi 10 juillet 2017

L'Europe déstabilisée par l'afflux migratoire




Le problème posé par les "migrants" n'en fini plus de provoquer des remous au sein de l'espace européen et même au-delà.
On notera que la Russie et la Chine s'opposent à toute sanction contre le trafic de ces mêmes migrants...
Retour sur ces sept derniers jours :

9 juillet : Algérie : "Les migrants amènent le crime, la drogue et plusieurs fléaux" selon Ahmed Ouyahia, ministre d'Etat.

Paris : les migrants sont déjà de retour porte de la Chapelle, 24 heures après l'évacuation du lieu par la police.

Hongrie : l'ambassadeur d'Israël demande la fin de la campagne anti-Soros.

8 juillet : la Russie et la Chine bloquent les sanctions contre le trafic de migrants.

7 juillet : Italie : pour Matteo Renzi : "Il doit y avoir un numerus clausus des arrivées. Nous ne devons pas nous sentir coupables si nous ne pouvons pas accueillir tout le monde."

4 juillet : L'ambassadeur d'Autriche en Italie convoqué par le ministère italien des Affaires étrangères suite au possible déploiement de militaires autrichiens à la frontière austro-italienne.

Hongrie : pour le président Viktor Orban, le multiculturalisme a échoué en Europe.

3 juillet : Suède :  le festival de musique de Bravalla  n'aura pas lieu l'an prochain, la faute à des viols et agressions sexuelles trop nombreux commis par des clandestins.

 Vatican : Le cardinal Turkson souhaite fermer le robinet de l'immigration.

L'Autriche prête à  déployer l'armée à sa frontière avec l'Italie afin de juguler l'arrivée des migrants.

Aucun commentaire:

L'UE étudie le blocage des comptes courants

L'Union Européenne étudie la possibilité de bloquer les comptes courants pendant une durée de 20 jours. Evidemment, c'est une f...