lundi 10 juillet 2017

La "France", cette zone de non-droit (pour certains)



Les radars se multiplient, les contrôles aussi, "tolérance zéro" pour les excès de vitesse, le téléphone au volant, l'oubli de ceinture, le retard du contrôle technique ou les stationnements gênants ; les automobilistes sont les vaches à lait des finances publiques, pendant ce temps-là, certains peuvent se permettre de faire n'importe quoi sans être inquiétés.
Symptôme révélateur d'une triste époque et d'un Etat en voie de décomposition.

Près de 300 jeunes partis de Grigny ont investi la route pour un rodéo géant. Beaucoup avaient les plaques d’immatriculation manquantes ou cachées et avaient des comportements dangereux aux guidons de leurs scooters ou mini-motos selon le Parisien. 
 Le groupe a parcouru une dizaine de kilomètres sur la N 104 avant de s’arrêter au niveau de la station BP à Saint-Germain-lès-Corbeil, où ils ont continué à faire vrombir leurs moteurs et à, notamment, rouler sur la roue arrière.
 Des patrouilles de police, en sous-nombre, sont arrivées sans pouvoir intervenir. « Ils sont repartis sous surveillance policière », explique-t-on du côté de la direction départementale de la sécurité publique.Les agents ont encadré les jeunes pour qu’ils reprennent la route sans se mettre en danger ni mettre en danger les autres usagers de la nationale nombreux sur cet axe en ce week-end de départs en vacances. Les fonctionnaires n’ont procédé à aucune interpellation ni à aucune verbalisation. Vers 16 heures, le calme était revenu sur la Francilienne.

Aucun commentaire:

L'UE étudie le blocage des comptes courants

L'Union Européenne étudie la possibilité de bloquer les comptes courants pendant une durée de 20 jours. Evidemment, c'est une f...