lundi 22 mai 2017

Bientôt une nouvelle loi "contre l'antisémitisme" ?

"L'Euramérisraël" serait plus juste.

"La loi sur la lutte contre l’antisémitisme européen de 2017 adoptée mercredi exige que le Département d’Etat fasse rapport au Congrès sur les problèmes sécuritaires que connaissent les communautés juives européennes et les forces de police où ils vivent et sur les efforts mis en place en Europe pour éduquer contre l’antisémitisme.

Le projet de loi, qui doit encore être approuvé par le Sénat et ensuite signé par le président, encourage également les pays européens à adopter une définition unique de l’antisémitisme.

(...) L’adoption en Europe d’une définition unique de l’antisémitisme constituerait une base importante pour les responsables des forces de l’ordre, ce qui leur permettrait de mieux appliquer les lois et d’élaborer des stratégies pour améliorer la sécurité de la communauté juive."



Les Etats-Unis qui "encouragent" l'Union Européenne à aller dans une certaine direction ou dans un langage moins diplomatique, le suzerain qui vient dicter ses impératifs à son vassal...
Naïvement, on est en droit de se demander si la souveraineté européenne existe encore en lisant cela (lorsque l'on se remémore les origines du projet européen, on sait très bien que de souveraineté et d'indépendance vis à vis des USA, il n'a jamais été question).
Evidemment, il ne s'agit nullement d'excuser les propos ou les comportements antisémites, mais  simplement de défendre la liberté d'expression, déjà sérieusement atrophiée concernant la "question juive".




Il est donc légitime de s'attendre à voir poindre une nouvelle loi encadrant de manière extrêmement stricte la définition de l'antisémitisme dans les mois qui viennent.
Gageons que celle-ci englobera également les propos critiques concernant le sionisme et Israël ou encore le simple fait de rappeler certains événements historiques ou religieux.
Le résultat en sera une annihilation de tout débat concernant l'importance de l'influence d'officines telles que le CRIF sur les institutions (bon, ça c'est déjà le cas...), de toute opposition à la politique colonisatrice d'Israël ou encore de la critique constructive du judaïsme.




Aucun commentaire:

Bill Gates est toujours l'homme le plus riche du monde

Le fondateur de Microsoft, devenu depuis cela un "bienfaiteur de l'humanité", est pour la quatrième année consécutive l&#...