samedi 13 mai 2017

13 mai 1917, première apparition de Fatima

Il y a très exactement 100 ans, Notre Dame apparaissait pour la première fois à 3 petits bergers ; Jacinta, 7 ans, son frère Francisco 9 ans et leur cousine, Lucia, 10 ans, au lieu-dit de Cova da Iria au nord de Lisbonne et à 3 kilomètres du village de Fatima.
Jacinta, Lucia et Francisco
C'est la première des six apparitions (13 mai, 13 juin, 13 juillet, 19 août, 13 septembre et 13 octobre) de la Sainte Vierge Marie en cette année 1917 au Portugal.

Celle qui deviendra sœur Lucie relate l'événement du 13 mai 1917 en ces termes :
"Nous étions en train de jouer (...) quand soudain nous vîmes comme un éclair. (...) Nous vîmes , sur un petit chêne-vert, une Dame, toute vêtue de blanc, plus brillante que le soleil, irradiant une lumière plus claire et plus intense qu'un verre de cristal rempli d'eau cristalline, traversé par les rayons du soleil le plus ardent. Nous nous arrêtâmes, surpris par cette Apparition. Nous étions si près que nous nous trouvions dans la lumière qui l'entourait, ou plutôt qui émanait d'Elle, peut-être à un mètre et demi de distance, plus ou moins.
Alors Notre-Dame nous dit :
- N'ayez pas peur, je ne vous ferai pas de mal.
- D'où vient Votre Grâce ? lui demandai-je.
- Je suis du Ciel.
- Et que veut de moi Votre Grâce ?
- Je suis venue vous demander de venir ici pendant six mois de suite, le 13, à cette même heure. Ensuite, je vous dirai qui je suis et ce que je veux. Après, je reviendrai encore ici une septième fois.
(...) Les premiers moments passés, Notre-Dame ajouta :
- "Récitez le chapelet tous les jours afin d'obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre."
Ensuite, Elle commença à s'élever doucement, en direction du levant, jusqu'à disparaître dans l'immensité du ciel. La lumière qui l'environnait semblait lui ouvrir un chemin entre les astres, ce qui nous a fait dire quelquefois que nous avions vu s'ouvrir le ciel."



Cette première apparition sera suivie par 5 autres, rassemblant une foule de plus en plus nombreuse. Jusqu'au point d'orgue du 13 octobre ou environ 70 000 personnes assistèrent à la "Danse du soleil", miracle que Notre-Dame avait promis de réaliser lors de son apparition du 13 septembre afin que "tous croient".
Certains se demanderont peut-être le pourquoi de l'apparition du 19 août alors que la Sainte Vierge était censée apparaître le 13, voici l'explication :
"Le 13 août, Artur de Oliveira Santos, administrateur de l'arrondissement de Vila Nova de Ourem (dont dépendait Fatima), franc-maçon notoire, était venu enlever les trois enfants et les avait fait mettre en prison. Ils ne furent libérés que le 15 août après avoir été menacés de mort et soumis à de longs interrogatoires."


Le 13 octobre, Notre Dame annonce la fin prochaine de la Grande Guerre : "la guerre va finir et les militaires rentreront bientôt chez eux".
La Sainte Vierge souhaite que l'on récite le chapelet tous les jours et qu'une chapelle soit construite en son honneur. Elle désire aussi "que l'on n'offense pas davantage Dieu, Notre-Seigneur, car il est déjà trop offensé".
Ce qui rappelle le message du 13 juillet : "si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes se sauveront et l'on aura la paix. La guerre va finir. Mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le règne de Pie XI, en commencera une autre pire."

Notre-Dame demande également que la Russie soit consacrée à son Cœur Immaculé, sans quoi cette dernière "répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Eglise".
La référence à la révolution bolchevique qui débute en Russie en 1917 est limpide.
Et les conséquence désastreuses du communisme athée et de la persécution et la mise à mort par celui-ci de dizaines de millions de chrétiens en Russie, en Chine, en Amérique centrale, en Europe de l'Est, etc. donne une résonance bien particulière à ces paroles.
Malheureusement, cette consécration n'a jamais été réalisée et aucune eau bénite n'est venue nettoyer les plaies béantes laissées sur l'âme russe souillée par le baptême sataniste de 1917.

La dernière partie du message de Fatima reste pour l'heure inconnue.
Le Vatican a bien diffusé un secret en mai 2000 mais tout laisse à penser qu'il s'agit d'un faux.
Sans rentrer dans les détails, il semble bien que ce contenu que le Saint-Siège est tellement réticent à divulguer poursuit et confirme celui de Notre Dame donné à la Salette en 1846.
La perte de la foi dans le monde et spécialement l'infiltration de l'Eglise par ses pires ennemis semble en être au cœur.


Marie écrase la tête du Serpent de son talon


Notons enfin que les apparitions de Fatima ne furent pas sans conséquence pour le Portugal.
En 1928, ce dernier sera consacré au Cœur Sacré de Jésus puis au Cœur Immaculé de Marie en 1931.
Le Portugal, contrairement à l'Espagne, ne connaîtra pas de révolution communiste ou de guerre civile.
Ensuite, il ne sera pas touché par la Seconde Guerre Mondiale (sœur Lucie avait d'ailleurs annoncé en février 1939 que le Portugal serait épargné par la guerre horrible qui allait se produire grâce à la consécration nationale faite par les évêques au Cœur Immaculé de Marie).
Pendant presque 40 ans, de 1932 à 1968, le Portugal sera gouverné par Antonio de Oliveira Salazar, chef d'état catholique, ennemi du communisme et de la franc-maçonnerie (qu'il fera dissoudre en 1935).

Il est essentiel de rappeler que le monde terrestre n'est pas déconnecté du monde céleste, rien ne peut se faire ici-bas sans un consentement qui ne vienne d'en haut.
Ne négligeons donc pas les prières et répondons aux appels de notre Médiatrice du Ciel.
Sans Elle, nous ne pouvons rien.


"Les temps modernes sont dominés par Satan et ils le seront davantage encore à l'avenir.
L'Immaculée seule a reçu de Dieu la promesse de la victoire sur Satan.
Mais, dans la gloire du Ciel, elle a besoin aujourd'hui de notre collaboration. Elle cherche des âmes qui se consacrent entièrement à Elle et deviennent, entre ses mains, une force pour vaincre Satan et ses instruments pour instaurer le règne de Dieu".

[Saint Maximilien Kolbe]


{Sources :
Arnaud de Lassus, Un Eclair dans le Ciel, Action Familiale et Scolaire, 2003.
Frère Michel de la Sainte Trinité, Le Troisième Secret de Fatima, Action Familiale et Scolaire.}

Aucun commentaire:

Il y a 100 ans, le miracle de la "danse du soleil" à Fatima

Le temps est pluvieux et les assistants sont trempés. A midi, la pluie cesse, les enfants entrent en extase, et la foule n’entend pas la ...