vendredi 23 juin 2017

Vaccination et sclérose en plaques




Le projet de la nouvelle ministre de la santé Agnès Buzyn risque d'en pâtir, et c'est tant mieux.
Néanmoins, il s'agit de rester prudent quant aux conséquences de cette décision, on sait comment les lobbys pharmaceutiques peuvent rapidement inverser les tendances...

Vaccin contre l’hépatite B: la Cour de Luxembourg reconnaît le lien avec la sclérose en plaques !

Agnès Buzyn se serait probablement bien passée de cette décision qui va compliquer la mise en oeuvre de sa politique de vaccination obligatoire. La Cour de Justice de l'Union Européenne vient de considérer, dans le cadre d'une question préjudicielle, qu'il était conforme au droit de l'Union Européenne de reconnaître un lien de causalité entre un vaccin de Sanofi Pasteur contre l'hépatite B et la sclérose en plaques.
L'affaire visait un cas français. Un homme en parfaite santé avait déclaré une sclérose après une vaccination. Il est décédé en 2011.
Jusqu'ici, la directive de l'Union sur le sujet imposait aux plaignants d'établir la preuve de la causalité entre la vaccination et la maladie. La CJUE vient de reconnaître que cette preuve ne supposait pas forcément un consensus scientifique, mais pouvait simplement s'appuyer sur des présomptions fortes et sérieuses. Il appartiendra à chaque juridiction nationale de vérifier ce sérieux. 
Cette réponse ouvre la voie à une indemnisation des victimes par les fabricants de vaccins incriminés. 
Une très mauvaise nouvelle pour Sanofi... et pour Agnès Buzyn. 


Aucun commentaire:

L'UE étudie le blocage des comptes courants

L'Union Européenne étudie la possibilité de bloquer les comptes courants pendant une durée de 20 jours. Evidemment, c'est une f...