dimanche 4 juin 2017

Il y a 50 ans, le Moyen Orient est passé tout proche de "l'Apocalypse"




Le général Yaakov avoue dans le New York Times qu'Israël avait prévu de faire exploser une bombe atomique dans le Sinaï si les événements ne lui avaient pas été favorables lors de la Guerre des Six Jours en juin 1967.
Encore une preuve que les dirigeants de l'état israélien sont prêts à tout pour parvenir à leurs fins, quelles que soient les conséquences pour les populations de la région.
Aujourd'hui, alors qu'Israël est surarmé, on voudrait tout de même nous faire croire que le principal danger pour la paix au Moyen-Orient serait l'Iran...
« Le plan, s’il devait être ordonné par le Premier ministre et le chef d’Etat-major, était d’envoyer une petite force de parachutistes pour détourner l’attention de l’armée égyptienne dans le désert, pour qu’une équipe puisse préparer la détonation atomique », selon l’article.
« Deux grands hélicoptères devaient atterrir, livrer les engins nucléaires puis créer un poste de commandant dans un canyon ou dans une rivière. Si l’ordre de faire exploser était donné, le flash aveuglant et le nuage en forme de champignon aurait été vu dans les déserts du Sinaï et du Néguev, et peut-être même jusqu’au Caire. »
Israël n’a jamais reconnu posséder des armes nucléaires, et maintient une politique dite d’ambigüité nucléaire, en ne confirmant ni n’infirmant publiquement l’existence de son arsenal nucléaire. Plusieurs responsables américains ont cependant semblé confirmer son existence, notamment l’ancien secrétaire d’Etat Colin Powell, qui avait écrit dans un courriel privé par la suite divulgué qu’Israël aurait quelque 200 armes nucléaires.


Aucun commentaire:

L'UE étudie le blocage des comptes courants

L'Union Européenne étudie la possibilité de bloquer les comptes courants pendant une durée de 20 jours. Evidemment, c'est une f...