vendredi 21 avril 2017

Le terrorisme et ses causes

Après le nouvel attentat ayant touché Paris hier soir qui a coûté la vie à un policier et en a blessé deux autres, il est nécessaire de rappeler certains éléments trop souvent occultés à propos du terrorisme.
En particulier quand ce dernier constitue un moyen de pression ou de faire "passer un message" à un autre état et n'est plus seulement l'expression de la radicalisation d'individus isolés ou d'organisations extrémistes.

Suite à ce tragique épisode, l'inénarrable Philippe Poutou a récidivé dans la bêtise en maintenant sa volonté de voir les policiers désarmés.
L'argument massue utilisé par le représentant du NPA étant que "peut-être que si la police n'était pas armée, ces gens-là ne la viseraient pas".
Il est vrai qu'à Nice le 14 juillet dernier ou au Bataclan en novembre 2015, on a bien vu que "ces gens-là" ne s'attaquaient qu'aux personnes détentrices d'une arme à feu....

Mais laissons-là Monsieur Poutou et revenons à des choses plus sérieuses.

Rappelons ce que disait le géopolitologue Aymeric Chauprade à propos du terrorisme, à l'époque où sa parole était encore libre et qu'il n'était pas entré dans le cirque politico-médiatique :



Le journaliste Vincent Nouzille va dans la même direction dans son livre Les tueurs de la République.
Il y décrit notamment le "dialogue" qu'entretenait la France et la Syrie au début des années 80, dialogue d'un genre très particulier qui se déroulait à coups d'attentats, principalement en France et au Liban.


Une vidéo a été réalisée à partir de cet ouvrage, elle n'est pas sans intérêt mais beaucoup d'aspects évoqués dans le livre sont passés sous silence ;




Comment ne pas repenser à ce "dialogue" franco-syrien des années 80 lorsque l'on songe à tous les attentats qui se sont abattus sur le pays depuis l'affaire Merah de mars 2012 ?
A travers le djihadisme islamique, n'y aurait-il pas un ou des états qui auraient intérêt à répandre la terreur en France et plus largement à l'échelle européenne ?
J'aurai l'occasion de revenir plus en profondeur sur ces questions (et sur d'autres interrogations qui y sont liées) très prochainement.




Aucun commentaire:

Il y a 100 ans, le miracle de la "danse du soleil" à Fatima

Le temps est pluvieux et les assistants sont trempés. A midi, la pluie cesse, les enfants entrent en extase, et la foule n’entend pas la ...